CNES Jeunes
Français English
Envoyer à un ami Imprimer

HERSCHEL

Page réalisée avec le concours de la direction des programmes du CNES version de janvier 2011

Mise à jour de la page : 13/04/2011

L'observatoire infrarouge HERSCHEL étudie l'Univers froid

La mission d’astronomie submillimétrique Herschel, 4e pierre angulaire du programme scientifique obligatoire de l’ESA a été lancée avec la mission « moyenne » Planck en mai 2009.

Grâce à ses trois instruments qui observent dans les domaines infrarouge et submillimétrique, Herschel apporte des informations fondamentales sur

  • la formation des étoiles et des galaxies,
  • la physico-chimie du milieu interstellaire et de l’atmosphère des comètes et des planètes,
  • la détection de systèmes planétaires hors de notre système solaire.


Instruments

Les trois instruments d’Herschel couvrent la gamme spectrale 80-670 µm permettant d’obtenir quasi simultanément une imagerie à grande résolution spatiale et une spectroscopie à moyenne et très haute résolution en infrarouge :

  • SPIRE (Spectral and Photometric Imaging Receiver) (200-670 µm) : photomètre imageur et spectromètre imageur utilisant comme détecteurs des bolomètres refroidis à 0.3 K,
  • HIFI (Heterodyne Instrument for the Far Infrarerd) (480-1250 GHz et 1.4-2.7 THz, soit respectivement 240-625 µm et 110-215 µm) : spectromètre à détection hétérodyne utilisant des techniques de type SIS et HEB,
  • PACS (Photodetector Array Camera and Spectrometer (80-210 µm) : photomètre et spectromètre imageur utilisant des matrices de bolomètres et de photoconducteurs Ge:Ga.


Le plan focal est refroidi à 1.8 K par de l’hélium superfluide contenu dans un cryostat.

Herschel a déjà fourni des images inédites et d’une grande précision de proto-étoiles, ces nuages de gaz qui s’effondrent sur eux-mêmes pour donner éventuellement naissance à une étoile. La mission a également détecté 5 galaxies aussi lointaines que 11 milliards d’années-lumières par effet de lentille gravitationnelle, une première dans les longueurs d’onde submillimétriques. Le télescope a aussi observé la comète Hartley-2 et permis d’estimer son débit d’éjection de vapeur d’eau : 230 kg/s.

Collaborations

Le CNES a participé au développement de la mission Herschel Space Observatory (HSO) d’une part via sa contribution au programme scientifique obligatoire de l’ESA et d’autre part directement, au titre du programme multilatéral, via sa participation à la réalisation des instruments SPIRE, PACS et HIFI de la charge utile scientifique. Les instruments ont été réalisés par des consortia scientifiques internationaux incluant de nombreux laboratoires français (co-PI français pour SPIRE et HIFI) soutenus techniquement et financièrement par le CNES.:

  • SPIRE : CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), SAp (Service d’Astrophysique du CEA), CNRS/INSU (Centre National de Recherche Scientifique/Institut National des Sciences de l’Univers), LAM (Laboratoire d’Astrophysique de Marseille), IAS (Institut d’Astrophysique Spatiale), IAP (Institut d’Astrophysique de Paris),
  • HIFI : CNRS/INSU, LERMA (Laboratoire d’Etude des Rayonnements et de la Matière en Astrophysique), IRAM (Institut de Radio Astronomie Millimétrique, LAB (Laboratoire d’Astrophysique de Bordeaux), CESR (Centre d’Etude Spatiale des Rayonnements),
  • PACS : CEA, SAp, CNRS/INSU, LAM.

Les mêmes laboratoires ont également participé au développement des chaînes de traitement sol des données et sont impliqués dans leur mise en œuvre pendant la phase opérationnelle.

Dates-clés

EVENEMENT DATE
 Livraison modèle avionique à l'ESA  09/2004
 Livraison modèle de qualification à l'ESA  10/2004
 Livraison modèle protovol à l'ESA  Début 2007
 Lancement PLANCK-HERSCHEL  17/05/2009
 Fin de recette en vol  Automne 2009
 Colloque ESLAB sur les premiers résultats  05/2010
 Numéro spécial Astronomy&Astrophysics sur les premiers résultats  07/2010
 Durée de vie  3 ans

 

Haut de la page