CNES Jeunes
Français English
Envoyer à un ami Imprimer

TÉLÉSANTÉ

Les satellites au service de la santé

Développées par le CNES depuis 1998, les applications dites de « télésanté » consistent à utiliser la technologie spatiale pour dispenser au plus grand nombre les meilleurs soins médicaux, suivre l’émergence et la propagation des épidémies ou encore participer aux actions humanitaires en situation de crise.


Nous sommes dans un village de la région Midi-Pyrénées. Un camion médicalisé est garé sur la place du village. Les habitants entrent les uns après les autres dans le véhicule. A l’intérieur, un infirmier réalise des tests médicaux sur les habitants. Le but de ces examens ? Dépister d’éventuelles complications du diabète. Une fois les données médicales recueillies par l’infirmier, elles sont transmises par satellite à un centre de traitement des données, qui les met à la disposition des médecins référents. Ces derniers interprètent les données, puis rédigent un compte-rendu envoyé par courrier aux patients ainsi qu’à leurs médecins traitants.

Cette opération, rendue possible grâce aux camions « Diabsat », s’inscrit dans le cadre des nombreuses applications de télésanté développées par le CNES depuis 1998. Ces applications s’articulent autour de trois principaux axes. Premier axe, la télémédecine qui permet de réaliser des consultations, des expertises et des analyses médicales à distance grâce aux communications satellitaires. Deuxième axe : la télé-épidémiologie, consistant à identifier par satellite les conditions environnementales favorables au développement d’épidémies. En confrontant ces données satellitaires avec les données de terrain (informations entomologiques pour les maladies transmises par les insectes, par exemple), il est alors possible d’établir des cartes de risques dynamiques (ou spatio-temporelles). Quant au dernier axe, il s’agit de la téléformation : cette application permet de dispenser des cours à distance et d’apprendre à des patients à mieux se soigner. Les  zones géographiques couvertes sont très étendues, puisqu’elles comprennent l’Europe, l'Afrique, l'Asie, l'Amérique du Sud et les DOM-TOM. Les applications de télésanté du CNES bénéficient du soutien de nombreux partenaires, parmi lesquels le Ministère de la Santé, l’Inserm, l’Institut Pasteur, Météo-France, l’Observatoire Midi-Pyrénées ou encore l’IRBA (Institut de Recherche Biomédicale des Armées).

 Mise à jour : Mars 2015.

TÉLÉSANTÉ
Initiateur
CNES
Mission Santé publique
Instruments Instruments des moyens spatiaux français
Étude Dispenser au plus grand nombre des soins médicaux
Suivre l’émergence et la propagation des épidémies
Participer aux actions humanitaires en situation de crise
Axes
Télémédecine, télé-épidémiologie et téléformation
Date de lancement
1998


actualité

benin_155.png

Le CNES équipe des hôpitaux béninois en haut débit

10 Décembre 2010

Au Bénin, 10 centres hospitaliers viennent d’être équipés de plates-formes de communication haut débit via satellite. Un dispositif qui va permettre au personnel de se former ou de demander des avis de spécialistes à distance.

201003170922_zoom_155.png

Lancement de l’opération Diabsat le 17 mai

12 Mai 2010

Un camion itinérant, des bornes interactives et des dépistages à domicile : les habitants des zones les plus reculées du Gers ne seront plus désarmés face au diabète.

Haut de la page