CNES Jeunes
Français English
Envoyer à un ami Imprimer

Comment ça marche... un satellite ?

Le 4 octobre 1957, l’Union Soviétique met pour la première fois un satellite artificiel en orbite. Spoutnik restera exactement 3 mois autour de la Terre et émettra des signaux pendant 21 jours. Modeste sphère d’aluminium, il mesure 58 cm de diamètre, pèse à peine plus de 80 kg et évolue entre 200 km et 900 km d’altitude.
Le premier satellite artificiel  lancé le 4 octobre 1957 par l’Union Soviétique. « Spoutnik » tire son nom du russe « Compagnon de route ». Crédits : S.P.Korolev RSC Energia

Le premier satellite artificiel lancé le 4 octobre 1957 par l’Union Soviétique. « Spoutnik » tire son nom du russe « Compagnon de route ». Crédits : S.P.Korolev RSC Energia

Surnommé le « très simple », il est composé d’un émetteur radio, dont les célèbres « bip bip » seront entendus dans le monde entier, de 4 antennes mais également de capteurs de températures et de pression, fournissant des renseignements sur la haute atmosphère.

L’exploitation scientifique du satellite appartenait malgré tout encore à l’avenir, mais Spoutnik était un symbole, celui qui allait amorcer l’essor des applications spatiales. Si en 1955, l’utilité des satellites semblait plus que dérisoire, elle est devenue depuis incontestable.

Aujourd’hui, environ 2 500 satellites tournent autour de la Terre : les objectifs se sont diversifiés, les technologies améliorées et complexifiées et les limites géographiques ont été repoussées. Grâce à une meilleure compréhension des lois physiques de l’espace, un véritable savoir-faire s’est développé en matière de conception, d’assemblage et d’exploitation des satellites artificiels.



Mise à jour : février 2003

Haut de la page