CNES Jeunes
Français English
Envoyer à un ami Imprimer

HETE à l’affût des sursauts de l’Univers…

4 octobre 2004
Les astronomes du monde entier retiennent leur souffle : au cours du mois de septembre, le satellite HETE a détecté 3 explosions d’étoiles, caractérisées par des sursauts gamma. Des événements localisés par le satellite en quelques secondes à peine, et qui pourraient être associés à la formation de Supernovae dans les semaines à venir. La communauté astronomique est à l’affût et les télescopes braqués sur les 3 astres en question…

Quelques heures de lumière sur une galaxie...

Le 24 septembre dernier, le satellite HETE détecte un pic de rayonnements gamma, une émission intense caractéristique des phénomènes extrêmes de l’Univers. A peine 14 s plus tard, l’événement est localisé et l’information communiquée aux observateurs au sol.
Le sursaut gamma GRB040924 détecté le 24 septembre dernier. Crédits : MIT-CSR

En langage astronomique, on appelle ça un « sursaut gamma », une explosion si puissante qu’elle libère en quelques secondes autant d’énergie que tout le reste de l’Univers. Le satellite HETE-2, résultat d’une collaboration entre les Etats-Unis, le Japon et la France, est entièrement consacré à l’étude de ces phénomènes produits lors de gigantesques explosions d’étoiles en fin de vie.



En à peine quelques jours, le satellite a détecté 3 sursauts de ce type.

Pendant la durée où il est visible, un sursaut gamma permet d’étudier la formation des trous noirs, l‘apparition des premières étoiles de l’Univers ou encore la formation des étoiles dans les galaxies les plus lointaines. Mais le « jet » de matière observé, dont la forte brillance illumine l’ensemble de la galaxie, n’est visible que très peu de temps : quelques heures à peine permettent aux astronomes d’étudier cette galaxie avant qu’elle ne replonge dans l’obscurité.

Brillera, brillera pas ?

Pour les scientifiques, un sursaut gamma est aussi le signal qu’en un endroit précis du ciel, « il se passe quelque chose... » Toute la question est de savoir quoi… Car on ne sait pas encore quel mécanisme conduit à l’émission d’un tel jet de matière, observé seulement dans un cas d’explosion stellaire sur 1 000.
Une supernova

Une supernova

Le sursaut gamma est-il lié à la formation d’un trou noir ? a l'effondrement d'une étoile très massive ou en rotation très rapide ? De nombreuses questions sont encore sans réponse.
L’an dernier, un lien a cependant été établi, grâce au satellite HETE, entre les sursauts gamma et les supernovae, des objets très éphémères résultant des explosions stellaires : les émissions gamma seraient un bon moyen de prédire l’apparition des supernovae.


Or l’étude d’une supernova permet de savoir quelle quantité d’énergie a été libérée et quel type d'étoile a explosé.
L’ « éclosion » d’une supernovae n’est cependant décelable qu’au bout de quelques semaines. Après les 3 sursauts du mois de septembre, les scientifiques s’attendent à observer le phénomène dans les jours à venir.
Pendus à leurs télescopes, ils espèrent que l’une au moins des 3 étoiles redeviendra brillante et dévoilera ce qui se cache derrière son explosion.


 
 
Si tel était le cas, et si cette théorie se confirmait, les sursauts gamma seraient un outil idéal pour permettre aux chercheurs de prévoir les explosions stellaires et de les observer en intégralité…

Le jet de matière associé au sursaut gamma du 24 septembre. La brillance de l’étoile disparaît progressivement. Cette étoile redeviendra-t-elle brillante ? Dans les jours à venir, les astronomes pourront vérifier si les sursauts gamma permettent de prédire ou non l’apparition d’une supernova.
Images prises par George Kosugi avec le télescope japonais Subaru.

Voir aussi

Haut de la page